Quel type de motorisation de portail choisir ?

portail aluminium roche habitat

Dans le casse-tête que constitue le choix d’un portail, il y a beaucoup de paramètres à prendre en compte. La sélection des matériaux, la forme, la couleur et ainsi de suite. Sans oublier l’épineuse question de la motorisation. Voici un tour d’horizon des solutions existantes pour vous aider à faire votre choix.

portail aluminium roche habitat

Motorisation d’un portail à battants

La motorisation enterrée

Placée au pied de chaque vantail, près des piliers, et enterrée, elle est invisible. C’est une motorisation solide et durable, car toutes les parties mécaniques sont dissimulées et protégées. Néanmoins, elle nécessite des travaux puisque les piliers doivent être posés en fonction de la motorisation. Il est donc préférable de la mettre en place lors d’une nouvelle installation.

La motorisation intégrée au portail

Elle est très facile à installer, puisque le mécanisme est situé dans les montants verticaux des vantaux. Vous l’achetez en même temps que votre portail. Elle ne nécessite aucun travail de maçonnerie et présente les avantages de la motorisation enterrée en plus d’être discrète et esthétique.

La motorisation à vérins

Il en existe trois types principaux : pneumatique, hydraulique ou électrique. Cette motorisation est à réserver aux portails à battants solides, car elle exerce une force importante au niveau des gonds. Elle est particulièrement conseillée pour les portails en acier ou en fer forgé.

La motorisation à bras

Elle est très utilisée pour les portails à battants et fonctionne grâce à des bras articulés qui reproduisent le mouvement d’un humain. Un bras mécanique est fixé sur chaque vantail pour permettre son ouverture. Il en existe aussi des hydrauliques et électromécaniques. Les premiers sont les plus performants.

La motorisation à roues

Celle-ci permet l’ouverture du portail grâce à une roue fixée en bas de chaque vantail. C’est la motorisation idéale pour un terrain en pente ou déformé. Facile à installer, c’est également la moins chère du marché. Un moteur de 12 ou 24 volts suffit à l’alimenter, ce qui vous permet de réaliser des économies d’énergie, et même de choisir un équipement solaire. Assortie à un portail aluminium vous aurez alors une installation écologique.

Motorisation pour un portail coulissant

On commencera par le rail, son choix est très important, il peut avoir différentes formes. Le plus courant, c’est le triangulaire qui est plus robuste et ne retient aucune aspérité en surface. Ensuite il y a le rond qui dépassera plus du sol ; et pour finir le carré qui est déconseillé, car il garde tout sur sa surface (eau, feuille, poussière…), ce qui peut bloquer le fonctionnement.

Pour l’automatisme, on notera que la transmission par crémaillère peut être de deux sortes. En métal, elle nécessitera un graissage et un certain entretien. En nylon, il n’y aura pas besoin de le lubrifier, mais ce type d’engrenage conviendra uniquement pour les portails légers comme ceux en aluminium. C’est également le cas d’un système autoportant.

On l’a vu, la motorisation d’un portail dépend autant du type d’ouverture que du matériau utilisé. Son poids aussi rentre en ligne de compte puisque plus votre portail est lourd, plus sa motorisation devra être puissante. À vous de faire votre choix qu’il soit pratique, esthétique ou financier.