Le lexique de l’univers portail

Lorsque l’on cherche un portail, on peut très vite être dépassé par tout le jargon technique spécifique à l’univers. Tout a un nom particulier : les formes, les finitions, etc. Voici quelques notions courantes pour faire de vous un expert, ou pour que vous soyez au moins en mesure de faire comprendre vos attentes et envies à l’installateur d’un portail.
lexique du portail

Les formes d’un portail

Votre portail peut être plein, 2/3 plein, 1/3 plein ou ajouré, mais il peut aussi répondre aux appellations suivantes :

  • De forme droite : c’est la plus simple puisque c’est un rectangle.
  • En chapeau de gendarme : cette forme prend l’aspect d’une vague. Les portails arborant cette silhouette sont incurvés et présentent une légère courbe au niveau du point de jonction des deux extrémités. Elle peut aussi être inversée et donc dessiner un creux de la même forme.
  • Biaisé haut ou bas : vers le haut, ce modèle arbore la forme d’un toit de maison. Il se distingue par un pic au niveau de la traverse. À l’inverse, celui biaisé vers le bas forme un « V ».
  • Forme cintrée, bombée, incurvée ou courbée : qu’elle soit convexe ou concave, elle présente un aspect arrondi qui va d’un bout à l’autre du portail.

Les finitions et décorations d’un portail

Les portails contemporains sont composés de lames larges ou étroites assemblées entre elles horizontalement, verticalement ou en fougère (biais) afin de former un ensemble. Traditionnellement, on trouve des panneaux pleins associés à des barreaux. De nombreuses finitions et décors peuvent être ajoutés pour personnaliser le produit fini :

  • Les pointes ou fer-de-lance : ce sont des embouts de barreaux en forme de flèche.
  • Les rosaces et palmettes d’angle : ce sont des décors classiques rajoutés en relief sur une tôle pleine en son centre lorsqu’il s’agit d’une rosace.
  • Les volutes : forme d’arabesque décorative qui apporte de la légèreté à l’ensemble.
  • Feston : il s’agit de plaques généralement arrondies sur le haut, ajoutées entre les barreaux afin de rendre le portail un peu plus occultant.
  • Panneaux décoratifs ajourés : c’est une tôle pleine de trous ronds ou carrés qui apportent modernité, légèreté et clarté au portail.
  • Insert inox : de formes diverses et variées, ces inserts font partie intégrante du portail et donnent un rendu très moderne.
  • Les oculi : autrement appelés œil-de-bœuf, ils peuvent être ronds ou carrés et aussi cernés d’inox. Ils permettent d’amener légèreté, contemporanéité et luminosité à l’ensemble.
  • Les liserés : en couleur, leur pose entre les lames apporte originalité et modernité à votre portail.

Les termes techniques de pose d’un portail

La pose d’un portail requiert quelques compétences linguistiques pour faire les choix les plus adaptés :

  • Rail : il permet de guider au sol un portail coulissant.
  • La paumelle : pièce métallique dans laquelle s’insère le gond, permettant à votre portail de pivoter. Elle est fixée à l’arrière de celui-ci, rendant la charnière invisible depuis l’extérieur.
  • Arrêt tampon et vipère : pièce de quincaillerie fixée au sol sur laquelle vient buter un portail battant ou coulissant en ouverture. L’arrêt vipère, quant à lui, bloque le portail en position ouverte.